Traitement pour la Douleur de la ceinture pelvienne

En avez-vous assez de votre douleur?

Nos physiothérapeutes expérimenté(e)s peuvent vous aider à gérer votre douleur à la ceinture pelvienne et à reprendre le contrôle de votre vie. Nous avons du succès pour traiter ce problème en clinique et en ligne.
 

QU'EST-CE QUE C'EST?

La douleur de la ceinture pelvienne (DCP) est une condition fonctionnelle et mécanique où la douleur est ressentie dans les articulations, les muscles ou les ligaments du bassin. Cette condition est également connue sous le nom de dysfonction de la symphyse pubienne, sacro-iliite, ostéite pubienne ou syndrome de l’articulation pelvienne selon la région douloureuse, mais ces conditions sont désormais toutes classées et appelées DCP. Elle est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes.

La ceinture pelvienne comporte trois différentes articulations. À l’avant, la symphyse pubienne réunit, au milieu, l’os pubien droit à celui de gauche. De chaque côté se trouvent les articulations des hanches, des structures de mise en charge importante où le poids du corps est transféré du bassin aux fémurs en position debout et en marchant. À l’arrière, se trouvent les articulations sacro-iliaques situées entre le sacrum et de chaque côté, l’ilium. La douleur peut provenir d’une ou de plusieurs de ces articulations lorsque celles-ci ont de la difficulté à s’accommoder aux changements fonctionnels (reliés aux activités) ou structurels (au niveau anatomique et physiologique).

Le type, l’intensité et l’endroit de la douleur peuvent varier, et peuvent être intermittents ou constants. Les emplacements de la douleur peuvent être le bas de l’abdomen, le bas du dos, les articulations sacro-iliaques, le coccyx, la symphyse pubienne, les hanches, les aines, les cuisses ou le périnée. L’intensité peut varier d’une sensation de raideur à une douleur sévère. Les activités provoquant le début de la douleur varient d’une personne à l’autre. Ces activités comprennent: se tenir debout sur une jambe (par exemple: marcher, ou monter/descendre les escaliers), lever une jambe à la fois (ex: s’habiller), écarter les jambes, se tourner dans le lit, se pencher, s’asseoir ou avoir des relations sexuelles.

La cause la plus courante de DCP est la grossesse. Dans ce cas, cela s’appelle la douleur de la ceinture pelvienne liée à la grossesse (DCPLG). La douleur peut apparaître à tout moment pendant la grossesse ou après l’accouchement. Elle se développe soudainement ou progressivement. La douleur a tendance à s’aggraver à mesure que le bébé grossit si les articulations pelviennes ont de la difficulté à s’adapter à l’augmentation de poids qu’elles doivent supporter. Certaines femmes ont une sensation d’instabilité ou de cliquetis dans les articulations pelviennes. L’incontinence à l’effort peut également survenir dans les derniers mois de grossesse. Souvent, la DCPLG peut être difficile autant physiquement qu’émotivement. Certaines personnes éprouvent des sentiments d’isolation, de colère, de tristesse ou de culpabilité.

QUELLES SONT LES CAUSES?

La DCP peut survenir à la suite d’un traumatisme au bassin, de l’arthrite ou d’arthrose ou dans certains cas être idiopathique (sans cause connue).

Pendant la grossesse, la fonction et la position musculosquelettique de la ceinture pelvienne sont altérées. Un des facteurs contributifs est la présence de relaxine, une hormone produite durant la grossesse permettant le relâchement des ligaments et des muscles du bassin, des hanches et du plancher pelvien en préparation à l’accouchement. Cela entraîne une augmentation de la mobilité des articulations, les rendant parfois moins stables et provoquant de la douleur ou de l’inconfort avec certains mouvements ou certaines activités. De plus, le centre de gravité du corps est déplacé durant la grossesse et ceci peut également apporter des débalancements mécaniques si le corps ne s’ajuste pas. Dans certains cas, la douleur peut être influencée par la position du bébé. Certains facteurs de risque pour la DCPLG incluent un mauvais alignement du bassin avant la grossesse, des problèmes posturaux, des muscles abdominaux faibles, un ancien traumatisme au bassin ou aux membres inférieurs, une augmentation du nombre de grossesses et de l’âge maternel. 

QUE PEUT FAIRE LA PHYSIO?

Si vous pensez souffrir de DCP, une évaluation avec un(e) physiothérapeute est fortement conseillée. Une  première étape importante consistera à déterminer si la véritable cause de la douleur ou du dysfonctionnement pelvien est la colonne lombaire ou la ceinture pelvienne elle-même parce que la première peut fréquemment référer à de la douleur au niveau des fesses, des hanches ou des cuisses. La méthode McKenzie de diagnostic et thérapie mécanique (MDT) utilise une approche systématique afin d’établir la source de vos symptômes et classifier correctement votre condition. Si les articulations pelviennes sont réellement la cause de la douleur, des interventions améliorant la stabilité et la fonction de la ceinture pelvienne seront nécessaires. Le/la physiothérapeute évaluera la flexibilité, la force et la stabilité des articulations pelviennes ainsi que toutes limitations aux mouvements fonctionnels et activités. L’information recueillie permettra d’élaborer un plan de traitement approprié. Un traitement typique implique des conseils posturaux et une éducation pour limiter les mouvements ou les habitudes pouvant exacerber le problème ainsi que des exercices spécifiques et de la thérapie manuelle.

Il est recommandé d’éviter temporairement les positions et les activités augmentant la douleur. Se pencher ou se tordre, se croiser les jambes, pousser ou soulever des objets lourds, une charge asymétrique (par exemple, porter un poids lourd dans une main) de façon répétitive ou prolongée peut aggraver la douleur. D’un autre côté, prendre plus de pauses durant les tâches au travail et à la maison, s’assoir au lieu d’être debout pour certaines tâches, porter des chaussures avec un bon support, éviter le maintien d’une position pour une durée prolongée (par exemple, varier les positions de sommeil et de repos) sont des stratégies utiles. Le/la physiothérapeute vous aidera à améliorer votre biomécanique lors vos activités quotidiennes afin de les rendre plus faciles et sans douleur si possible. Dans certains cas, le port temporaire d’une ceinture de support peut aider à améliorer les symptômes et la fonction en augmentant la stabilité des articulations de la ceinture pelvienne durant les mouvements.

Faites une demande pour qu'un de nos physiothérapeutes vous appelle SANS FRAIS pour discuter de votre problème.
Atelier de portage parents-bébés !